Accueil

Ce colloque interdisciplinaire et comparatiste, qui accueillera des spécialistes des littératures, des productions culturelles et de l’histoire des idées, des historiens et des anthropologues travaillant sur différentes aires culturelles et contextes historiques, vise à interroger les partitions et les divisions nationales d’un point de vue genré. Il vise à identifier tant le projet imaginaire de sexuation de la division et de polarisation genrée des deux nouvelles nations, que l’assimilation du féminin au processus de la partition et de son corps à la nation morcelée, qui justifia en de nombreuses circonstances les violences sexuelles en temps de guerre civile (voir Ivekovic 1998 ; Das 1996 ; Spivak 1987). Il permettra ainsi non seulement de souligner la valeur symbolique des femmes dans l’histoire des partitions (Menon et Bhasin, 1998), mais également leur implication réelle, souvent en tant que victimes (Thébaud 1986). Ce colloque s’intéressera aux représentations comme témoin de ces assimilations imaginaires : littérature, cinéma, arts performatifs, arts plastiques seront les supports de nos réflexions.

Personnes connectées : 1